Jean-Benoît Patricot

La vocation d’écrivain de Jean-Benoît Patricot est née des encouragements de François Truffaut à qui il avait, encore lycéen, envoyé un récit rédigé sur un cahier d’écolier. Un premier écrit atypique (une thèse de docteur en pharmacie analysant une nuit de sommeil dans l’œuvre de Marcel Proust) sera suivi quelques années plus tard d’un roman, Le roi, c’est moi. Il se lance dans l’écriture théâtrale grâce à une bourse de l’association Beaumarchais-SACD et les encouragements d’Artcena pour sa pièce PompierS. Son texte Darius, obtient le prix Durance-Beaumarchais-SACD du festival de Grignan. Seront ensuite créées les pièces, BomberS (PompierS en catalan), Old Up puis Voyage à Zurich (édition Les Cygnes). Sa première mise en scène est son texte l’Aquoiboniste et le chemin se poursuivra avec une comédie : Agathe Royale. Il est également l’auteur d’une vingtaine de fictions radiophonique pour France Inter. En collaboration, il a écrit un livre pour enfant sur le handicap, À la rencontre de Ferdinand, dont il a fait les illustrations.