Vient de paraître

 

Fallacia

de Clémence Baron

 

"Tel est pris qui croyait prendre !" Mais dans ce salon huppé, qui sera pris ? Quand la "trompée" devient trompeuse, l’amant devient cocu, le cocu devient gagnant... Il faut le voir pour le croire, mais surtout, pour le comprendre. Une comédie prenant le public comme complice, qui nous plonge avec le sourire dans l’adultère, la tromperie et le mensonge. Dans le salon de la famille Loubrenet, rien ne bouge. Si ce n'est la fenêtre au fond du couloir qui s'ouvre doucement. C'est Justin qui vient voler une énième demeure. Si seulement le pauvre garçon avait pu imaginer que dans ce salon encore paisible, se déroulera bientôt le pire des scénarios. Pris dans la guerre d'un couple adultère, il se retrouvera de cambrioleur à coupable, puis victime, pour enfin terminer vainqueur. Sur un ton de Feydeau, Fallacia démontre la faculté de rebondir toujours et encore, même dans les situations les plus improbables, pour nous emmener loin, très loin... Si bien qu'on se demande si on en verra la fin.

 


 

Asia

de Mouloud Belaïdi

 

Dans un village du Pakistan, il y a quelques années, une jeune femme, Asia Bibi, travaille dans les champs sous un soleil de plomb, en compagnie d’autres femmes de son village. La chaleur est écrasante, la récolte éprouvante, alors elle se rend à une source proche, afin de boire un peu d’eau. Des hurlements, des cris, des insultes, sont immédiatement proférés par les autres femmes qui l’accusent d’avoir souillé la source. Asia Bibi est chrétienne et minoritaire en tant que telle au Pakistan. Les autres femmes qui se pensent musulmanes réclament immédiatement sa mise à mort pour blasphème. Asia Bibi est arrêtée, et passera plus de huit ans dans les geôles pakistanaises. Dans sa petite cellule sans fenêtre, elle garde espoir en attendant son nouveau procès devant la Cour Suprême… En janvier 2019, elle est enfin acquittée et extradée quelques mois plus tard au Canada.