Vient de paraître

 

Tous les enfants veulent faire comme les grands

de Laurent Cazanave

 

Lui et elle se retrouvent. C’est un rendez-vous amoureux. Celui qui précède le premier baiser. Ils vont s’embrasser pour la première fois. Dans leur tête tout se bouscule. Il y a des questions, des doutes, des pensées contradictoires. Autour d’eux le temps est suspendu ; juste un oiseau chante, une demoiselle vole et un homme passe sans les remarquer. Loin du bruit de la ville, c’est dans une forêt, cachés du regard de tous, qu’ils se retrouvent pour s’embrasser, pour sceller en quelque sorte leur relation. Ils n’ont pas d’âge. Ils se raconteront au travers d’un long poème intérieur. Ils sont moi, ils sont vous, ils sont nous. C’est un homme, un enfant, un adolescent. Elle est une jeune fille qui découvre la vie ou une femme déjà plus mure qui n’a jamais vraiment été amoureuse. On ne sait pas. Peu importe. L’essentiel n’est pas là. Il est dans leurs pensées, dans leur crainte de ce qui va se passer, dans leur espoir de ce qui arrivera ensuite. On ne parle pas de l’après. Mais bien sûr ils savent que ce baiser est un premier engagement et c’est pourquoi il nécessite un vrai cérémonial et un moment particulier, choisi.

 

Du 5 au 26 juillet à LaScierie (Avignon)


 

Le Dossier Jouveau

de Viviane Point

 

Dans les années 80, Louise est chercheuse en ethnologie. Elle accepte par nécessité une bourse de recherche loin de son sujet, aux archives de la Préfecture de Police. Elle doit en effet classer les fiches de L’Union Générale des Juifs de France (UGIF) de 1940 à 1945. Très vite, elle refuse le classement informatique qu’on lui demande et se plonge dans les cas individuels qu’elle découvre. Elle est alors interpellée par un nom qui revient de façon récurrente, celui du syndic Jouveau. Elle comprend qu’il réclame à l’UGIF les loyers et charges impayés des juifs déportés. Elle décide alors d’enquêter sur ce syndic.

 

Du 4 au 23 juillet au Théâtre des Lucioles (Avignon)