Vient de paraître

 

Vie et mort de Mère Hollunder

de Jacques Hadjaje

 

Mère Hollunder est née dans une pièce de théâtre. Elle est un personnage épisodique de Liliom de Ferenc Molnar. Jacques Hadjaje, qui, dans la mise en scène de Jean Bellorini, a revêtu l’improbable costume de Mère Hollunder, en fait aujourd’hui l’héroïne de sa propre histoire. Mère Hollunder est vieille comme le monde. Elle se souvient de tout mais pas forcément dans le bon ordre. Aucune importance, la vie n’est pas un livre de comptes. Seule compte la vérité des sentiments. Et Mère Hollunder bouillonne de sentiments. Souvent, même, le couvercle de la marmite saute. Mère Hollunder explose. De joie. De colère. Ce qui est sûr, c’est qu’elle ne se laissera pas faire. Les fantômes qui viennent la visiter ne lui font pas peur. Ils ne réussiront pas à l’entraîner vers le côté obscur de la vie. Elle connaît une parade lumineuse : résister. Son mot préféré est « non ». Un « non » joyeux, déraisonnable. « Non » à la bêtise, à l’injustice, à la fatalité. Mère Hollunder est un très vieux clown. Son rôle est de dire la vérité, comme seuls les clowns savent la dire.

 

Au théâtre du Rond-Point du 18 septembre au 13 octobre.