Veuillez noter que nos bureaux seront fermés du 12 au 26 juillet 2021.

Pour toute commande, adressez-vous à votre libraire.


Dernières parutions

 

Trop de zef

Faut pas dire du mal du vent 

 

Suivi par Histoires de chantier

de Cédric Jaburek

 

C’est l’histoire d’un travailleur à la petite semaine, d’une journée où ça va souffler. Il monte des échafaudages, vide et remplit des camions ou turbine dans les tunnels. Un jour, il se retrouve au pied d’une nacelle sur laquelle il n’a aucune envie de monter. Au vertige des abîmes se substitue celui des mots. Une tempête s’annonce : un vent puissant qui verra les idées s’envoler, qui fera chanter les fils électriques, rire aux larmes les matons et courir les prisonniers. C’est l’histoire d’un désir d’évasion. « Chez moi, parfois, le vent il souffle tellement fort, qu’il te met la tête à l’envers… Il faut alors au moins quatre bonhommes pour te la remettre à l’endroit… »


 

Les poupées persanes

d'Aïda Asgharzadeh

 

C’est l’histoire de quatre universitaires dans l’Iran des années 70, de la chute du Shah à l’arrivée au pouvoir du régime islamique. 

C’est l’histoire, en France, de deux sœurs pas très enthousiastes à l’idée de célébrer le passage à l’an 2000 aux sports d’hiver, en famille. 

C’est l’histoire d’amour de Bijan et Manijeh, couple mythique des légendes perses.

C’est l’histoire d’une jeunesse pleine d’espoir, d’une lutte avortée, d’un peuple sacrifié, de secrets qui s’entortillent, de la transmission dont on ne sait que faire et de l’amour qui ne sait plus où aller. 

C’est l’histoire à vrai dire, de toutes les révolutions.

 

Au théâtre des Béliers, dans le cadre du Festival OFF d'Avignon 2021, du 7 au 31 juillet à 15h25 (relâche les lundis).

 


À paraître

 

Choisis la vie et tu vivras

de Christiane Singer

Adaptation théâtrale de Laurent Brouazin

 

« Dans une société qui est reliée à la transcendance, chaque geste que je pose va jusqu’au bout des temps : la manière dont je me lève le matin, dont je vais vers l’autre, dont je caresse mon chat, le geste dont j’arrose mon pot d’azalée sur le balcon. Tout ce qui est fait dans l’axe de vie, dans la clarté du cœur, rayonne, résonne... ». « Vous savez, ce que nous appelons notre vie quotidienne, c’est (...) une hypnose socialement programmée. Nous ne vivons pas dans la réalité vous plaisantez. Nous vivons dans une boîte à chaussures, dans un de ces petits tiroirs qu’est une culture, une civilisation... ».

 

Parution le 21 août 2021.

A l'Essaïon Théâtre à partir du 21 août.