Violaine Arsac

Après son diplôme de Science Po et un 3ème Cycle en Communication, Violaine Arsac décide de quitter le monde de l’entreprise pour celui du théâtre. Elle débute son parcours en tant que comédienne, avant de se tourner vers la mise en scène et l’écriture. Elle signe tout d’abord l’adaptation et la mise en scène de « Bien au-dessus du silence », d’après un corpus de textes sur les Poètes engagés, puis de « Tant qu’il y a les mains des hommes », où elle mêle écriture originale et textes d’auteurs sur l’Identité. Pour sa troisième création, elle écrit sa première pièce, publiée aux Éditions les Cygnes : « Les Passagers de l’aube », un texte interrogeant les liens entre la science et la spiritualité. « La Dernière Lettre » est sa deuxième pièce : une histoire de justice et de pardon.